La Suisse souhaite interdire l’accès aux sites internet étrangers de jeux d’argent

0 Par Larry P.
La Suisse souhaite interdire l’accès aux sites internet étrangers de jeux d’argent

Alors qu’en France, les jeux de hasard sont interdits, la Suisse a souhaité, quant à elle, interdire l’accès aux sites internet de jeux d’argent basés à l’étranger et accepter uniquement ceux enregistrés légalement sur le territoire. Les casinos et les loteries suisses ont décroché le gros lot puisque 72,9% de Suisses ont soutenu le 10 juin la nouvelle loi sur les jeux d’argent.

Un environnement protégé

L’exemple du Danemark a été évoqué puisqu’il a délivré des licences à 35 opérateurs en ligne. Ces derniers sont taxés et strictement encadrés ce qui permet aux utilisateurs de miser dans un environnement protégé. Avec une autorité et un cadre juridique strict, ils savent qu’ils peuvent avoir confiance dans les jeux en ligne. Pour Brigitte Sand, directrice de l’autorité danoise du jeu, la protection des joueurs est l’un des bénéfices majeurs de leur système. Selon Addiction Suisse, une fondation spécialisée dans l’étude des dépendances, environ 75 000 personnes sur les 8,3 million d’habitants du pays souffriraient d’une addiction au jeu. Pour la Suisse, il s’agit d’ouvrir le marché tout en le régulant et en apportant une certaine sécurité. Il faut également éviter que les bénéfices des jeux d’argent ne filent à l’étranger.

Favoriser les casinos et les sites suisses

La loi, qui devrait entrer en vigueur l’an prochain, va désormais taxer tous les jeux autorisés en Suisse, y compris ceux en ligne. Les exploitants de jeux d’argent en ligne étranger devront alors fermer leur accès aux internautes suisses. Si ces derniers n’obtempèrent pas, ils seront inscrits sur une liste noire et les fournisseurs d’accès renverront les internautes sur une autre page. Des plate-formes de comparaison des meilleures sites seront également mises en place afin de pouvoir échanger et donner son avis sur la qualité de la sécurité de chacun.

Des habitants favorables à la loi

Le 10 Juin, un référendum a été réalisé afin de connaître l’avis des habitants du pays suisse. Les Vaudois sont les champions puisque 88,3% d’entre eux soutiennent le projet. Suivent de près les Neuchâtelois avec 85,3% puis les Genevois avec 84%. Ils sont talonnés par les Jurassiens (83,2%), les Tessinois (82%) et les Fribourgeois (80,5%).

Cependant, les autres cantons sont moins enthousiastes puisque les Valaisans ont répondu oui à 75,7% et les Bernois à 73,7%. Les cantons suisses tels que les Soleurois, les Schwyzois et les Zurichois semblent les moins convaincus par la loi.

Nouvelle loi en vigueur pour 2019

Avec l’accord de la population, les jeux semblent faits pour que la loi devienne concrète. Prévue pour 2019, les modalités d’application sont déjà en consultation. De nombreuses questions techniques doivent encore être appréhendées afin de pouvoir offrir une totale sécurité aux joueurs suisses.