TRJ et taxes gouvernementales dans l’industrie des jeux d’argent

5 juin 2018 0 Par Elena V.
TRJ et taxes gouvernementales dans l’industrie des jeux d’argent

Simple passe-temps ou véritable rituel, les jeux d’argent ont, depuis très longtemps, fait de nombreux adeptes. Si les casinos représentent pour chacun l’espoir de se faire de l’argent, il faut tout de même se méfier des arnaques. Que ce soit du côté des établissements eux-mêmes, notamment en ligne, ou de la part des joueurs, les tentatives d’escroqueries sont nombreuses et n’ont pas échappé aux autorités, au point d’imposer des taxes sur le marché.

L’encadrement des jeux d’argent en France

Afin de restreindre le nombre d’arnaques, des réglementations ont été mises en place afin de mieux encadrer les jeux d’argent, mais également pour protéger les joueurs contre eux-mêmes quand ils développent des addictions pour les machines à sous, les jeux de hasard, ou de table. Ainsi, les contrôles se sont multipliés, notamment pour faire face à l’émergence de nouveaux jeux, en ligne ou non.

L’objectif est de mesurer leurs conséquences sur les participants, mais également de vérifier que chaque établissement est bien en règle et propose des jeux convenables. Bien sûr, des taxes sont également prélevées sur les casinos, puis reversées dans le budget des dépenses publiques.

Les taxes imposées par l’Etat

Les casinos sont soumis à des taxes mises en place par l’Etat, mais chaque établissement n’est pas prélevé de la même manière. En effet, en fonction du type d’établissement, mais également de la nature et de l’importance de son activité, chacun peut être soumis à des impôts différents.

De plus, chaque établissement ne perçoit pas le même montant moyen de la part du joueur, c’est-à-dire l’argent qu’il dépense quand il joue. Ce montant peut beaucoup varier d’un établissement à l’autre et dépend principalement de la période de l’année, de l’emplacement, de la notoriété du casino, de sa capacité à accueillir plus ou moins de monde et du type de clientèle qu’il attire. Chaque casino se voit donc imposer un taux de retour au joueur (TRJ), soit une redistribution des mises totales récoltées, que tous doivent respecter. Cette obligation est, évidemment, vérifiée à intervalles réguliers par les autorités.

Ce taux de retour au joueur dépend des mises de chaque joueur et peut donc considérablement varier d’un établissement à l’autre. Ce montant varie aussi selon la nature des jeux. Par exemple, les casinos devront appliquer un taux de redistribution de 90%, contre 60% pour la Française des Jeux.

De plus, les établissements de jeux d’argent sont également soumis à des taxes, appliquées en fonction du type d’activité des structures et, plus précisément, des jeux qu’elles proposent. Par conséquent, les bénéfices de chacun, qu’il s’agisse des casinos, du PMU, ou encore de la Française des Jeux, peuvent complètement varier d’un secteur à l’autre, puisque les établissements ne sont pas soumis aux mêmes taux de retour au joueur, ni aux mêmes taxes.

Une hausse des taxes gouvernementales

Le secteur des jeux d’argent est un milieu particulièrement demandé qui enregistre une forte croissance depuis quelques années, notamment avec l’arrivée de nouvelles solutions en ligne. Ordinateurs, smartphones, ou encore tablettes : les utilisateurs ont de nombreux outils en leur possession pour se rendre sur des sites de jeux de hasard en ligne qu’ils voient souvent comme un moyen de se faire de l’argent facilement.

L’industrie du jeu surfe sur cette vague de nouveaux joueurs connectés et élabore, chaque jour, de nouveaux jeux, toujours plus créatifs et remplis de combines pour attirer les internautes encore hésitants. Ce secteur étant en pleine croissance, les taxes gouvernementales suivent le mouvement et ont été revues à la hausse, enregistrant une augmentation de 118,9% sur la période de 1995 à 2012.

Des programmes spéciaux au service des joueurs

Si le gouvernement a mis en place des contrôles, ainsi que des taxes à destination des établissements spécialisés dans les jeux d’argent, il s’est aussi penché sur la question des joueurs. En effet, nombre d’entre eux deviennent incontrôlables lorsqu’il est question de jouer et de remporter des mises. De plus, leur nombre est en hausse avec le développement des casinos en ligne.

Afin de faire diminuer ce chiffre et permettre aux casinos de pérenniser leur activité sans mettre en péril la santé de leurs joueurs, des programmes spéciaux ont été pensés et mis en place afin d’accompagner les joueurs présentant une addiction. Si ce phénomène attire des clients réguliers auprès des établissements, cela peut s’avérer très dangereux pour les individus concernés, qui peuvent aller jusqu’à dépenser toutes leurs économies et bien plus, sans pouvoir s’arrêter. Les jeux d’argent nécessitent, par conséquent, une attention particulière à ce niveau-là et de la part de tous. Ces comportements doivent être repérés avant que la personne concernée n’ait de réels ennuis.

Entre taxes et impôts, l’univers des jeux d’argent est mis sous la surveillance des autorités concernées qui sont perpétuellement en veille sur ce secteur.